L’homme à la chemise noire (2005) extrait de la série La traversée des apparences

photographie : 7 2x 55 cm
tirage pigmentaire sur papier Fine Art pur coton


“Jean-Luc Cormier, avec La Traversée des apparences, un jour, une image, une lecture du monde, adopte une problématique double. Très influencées par son univers philosophique et poétique, ses photographies s’inscrivent aussi dans une réflexion autour de l’image numérique que Cormier utilise depuis 2000”.
André Rouillé - ParisArt




 

L’homme dans le rouge (2005) extrait de la série La traversée des apparences

photographie : 72 x 55 cm
tirage pigmentaire sur papier Fine Art pur coton

«Jean-Luc Cormier photographie à la chambre et il fait faire des tirages argentiques. Avec l’arrivée des premiers boitiers numériques (...), il s’est mis à produire des images numériques, de la prise de vues à la postproduction, c’est-à-dire le tirage. C’est ainsi qu’il est venu voir Philippe Guilvard, avec qui je travaillais à l’époque et qui sous-traitait les impressions jet d’encre de mon atelier. Nous avons choisi le meilleur papier Fine Art de l’époque (qui n’existe plus aujourd’hui) : Epson d’Art Lisse 225g, pour ses qualités de conservation et son rendu velouté.»
Martin Garanger - L’impression numérique - Eds Pearson 2011

 


 






Top