LALIBELA (2004)
     

LALIBELA (2004)

Lalibela, une approche de la cité monastique éthiopienne loin des images gesticulantes et surexposées des fêtes du Timkat

Lalibela, la Jérusalem éthiopienne, est un ensemble incomparable d’églises rupestres taillées au XII ème siècle à plus de 2600 mètres d’altitude. Chaque église s’enfonce dans la roche sur des dizaines de mètres. L’idée d’une telle architecture était de soustraire la chrétienté des regards à une époque où le puissance de l’Islam menaçait son existence même. Aujourd’hui, Lalibela est fréquentée par une importante communauté de moines orthodoxes formant une sorte d petit territoire hors du monde et du temps. Cette ensemble de photographies approchent le quotidien dense, dépouillé et très ritualisé des personnes (habitants et religieux) qui vivent là, présences silencieuses dans une architecture monumentale et surréaliste où l’évidence du Sacré prend non seulement l’âme mais le corps tout entier. Quelque chose d’indéfinissable existe en Ethiopie, et pas seulement à Lalibela, qui repousse les limites de l’homme, le porte, l’habite et le laisse dans une sorte de beauté mystique.